La santé du lapin

(Octobre 2015)
Animaux à l' Ouest de Paris

Le lapin est un lagomorphe qui, malgré sa petite taille et un coût d'achat peu onéreux, nécessite que l'on prenne soin de lui.
Vous devez donc savoir que cette espèce a des besoins particuliers, et qu'il peut avoir des soucis de santé nécessitant des opérations chirurgicales dont les frais ne sont pas négligeables.
Tout d'abord, choisir cet animal pour un jeune enfant est une décision à ne pas prendre à la légère ; ses dents sont particulièrement tranchantes.
Il est capable de grignoter des murs, du bois, des fils électriques, etc.
S'il ne se sent pas à l'aise dans sa cohabitation, il peut charger et mordre !
Son système digestif est sensible et il faut veiller à lui donner une alimentation adaptée, riche en fruits, légumes et plantes fraîches, foin croquant et vert, mélange de graines et granulés de qualité, ainsi que de l'eau renouvelée quotidiennement.
L'aspect des selles est un excellent indicateur de la bonne alimentation du lapin. Elles doivent être rondes et brillantes, sans former d'agglomérat. Il est à noter que les lapins ingurgitent parfois leurs excréments afin de trouver les nutriments dont ils ont besoin et qui ne sont pas présents dans leurs rations alimentaires.
Sachez également que ses dents poussent continuellement, et que le lapin a donc besoin de les user pour qu'elles conservent une forme optimale. Si elles ne sont pas correctement usées, elles poussent de trop et ne permettent plus d'inciser, vous pouvez alors consulter votre vétérinaire afin qu'il réalise une coupe des dents afin qu'elles s'ajustent à nouveau lorsque la mâchoire se ferme. Cette intervention ne nécessite généralement pas d'anesthésie et s'exécute rapidement. Toutefois, le lapin peut être sujet à des malformations dentaires, qui peuvent engendrer douleurs, impossibilité de s'alimenter et infections ; une intervention sous anesthésie générale peut alors être nécessaire. Selon son mode de vie, une vaccination vous sera recommandée, notamment contre la myxomatose et la maladie hémorragique du lapin. Ces deux virus sont mortels et il n’existe aucun traitement.

Enfin, pour une cohabitation plus harmonieuse et pour éviter le cancer de l'utérus et les grossesses nerveuses chez les femelles, ainsi que les agressions (territoriales ou intra espèces) et les marquages urinaires chez les mâles ; je vous recommande vivement d'envisager la stérilisation de vos protégés.

Pour en savoir plus :
www.margueritecie.com
www.clinique-veterinaire-eiffel.com
www.comportementdulapin.com
www.vetalia.com

Aurore Sosthène
Assistante vétérinaire - Comportementaliste

Cliquer ici pour revenir à la page "Animaux"