Les bonnes résolutions de début d'année

(Janvier/Février 2016)
Animaux à l' Ouest de Paris

La nouvelle année est l'occasion de prendre de bonnes résolutions... et pourquoi pas en prendre vis-à-vis de nos compagnons ?

Vous avez l'embarras du choix.

Ce peut être de passer un peu plus de temps avec eux, pour jouer, se promener, faire des soins d'entretien. Pourquoi pas un quart d'heure par jour ? Sachant qu'il y a des activités que vous pouvez partager tout en regardant votre film du soir...
Vous pouvez également donner un petit coup de main à des associations (sortir les chiens, distribuer les repas, câliner les pensionnaires...), faire des dons (linge, jouets, alimentation, litière...), aider pour des travaux d’entretien et de rénovation si vous savez bricoler.
Pensez également, si cela vous intéresse, que vous pouvez parrainer les animaux, mais aussi vous proposer famille d'accueil afin de leur éviter de rester en cage. Pour ces deux solutions, renseignez-vous car elles offrent beaucoup d'avantages.
Concernant les dons financiers, sachez qu'ils sont généralement (en fonction du statut de l'association) déductibles des impôts, à hauteur de plus de 60%. Ainsi, vous ne payez que le tiers de la somme que vous versez, c'est intéressant.
Lire au moins un ouvrage sur le comportement de votre animal. Il en existe aujourd'hui plusieurs très instructifs, que ce soit à propos du comportement, du langage, des soins, de la philosophie. Certains auteurs sont fort intéressants : Mathieu Ricard "Plaidoyer pour les animaux", Marc Bekoff "Les émotions des animaux", et d'autres encore, dont quelques uns dans mon édito de décembre.
Consulter un comportementaliste, pour (enfin) comprendre votre fidèle ami et découvrir que vous pouvez encore améliorer votre cohabitation.
Car oui, il n'y a pas besoin de "problématique" pour consulter un spécialiste. Bien au contraire, en apprenant à comprendre votre animal, vous ne pourrez que lui offrir plus de bien-être, ainsi qu'à vous.
En effet, il peut arriver et c'est fréquent que votre compagnon se mette à avoir un comportement qui vous gêne au quotidien, ce qui traduit que quelque chose ne va pas, ou ne va plus. Mieux vaut prévenir que guérir car vos nerfs peuvent être mis à rude épreuve, et la majorité des abandons est consécutive à ce genre de difficulté rencontrée… alors n'attendons plus, car la patience a ses limites...
Bref, à vous de choisir ce qui vous convient le mieux, l'important étant ensuite, de s'y tenir !

Aurore Sosthène
Assistante vétérinaire - Comportementaliste

Cliquer ici pour revenir à la page "Animaux"