Bien commencer l'année !

(Janvier/Février 2016)

Après les fêtes, avant le printemps et en plein coeur de la saison hivernale,
entre bilan de l'année passée et bonnes résolutions de début d'année : comment bien commencer l'année ?
Laissons-nous le temps d'une respiration.
Notre corps et ses milliers de cellules nous transportent et nous portent toute la journée et ce tout au long de l'année.
Soyons attentif à lui au quotidien pour le remercier de nous emmener partout où nous le désirons.
Pour cela, je souhaite attirer votre attention sur une petite action simple, applicable au quotidien. Celle-ci agira sur l'ensemble de votre organisme dans sa globalité et sur la durée, à condition de la pratiquer régulièrement.

La respiration

Seul réflexe physiologique automatique sur lequel nous avons une possibilité d'action volontaire. Le souffle, interface entre la psyché et le corps. Les traditions ancestrales ont mis l'accent sur la respiration qui nous en apprend beaucoup sur nous.

Prêtez attention à votre souffle : rapide, lent, haletant, bas, haut...
Aussi simple que cela puisse paraître ; notre état de santé, notre équilibre nerveux et émotionnel en dépendent. Il joue un rôle à de nombreux niveaux :

1 - Physique :
- Actionne le diaphragme (muscle principal de la respiration après le coeur), en ouvrant la cage thoracique, certains maux de dos peuvent être améliorés.
- Favorise ainsi la circulation du sang dans tout l'organisme et le retour veineux.
- Permet de rejeter les "acides" (via le dioxyde de carbone) par l'intermédiaire de nos poumons et amène l'oxygène aux cellules. Une bonne respiration agira sur l'équilibre acido-basique du corps et permettra à nos cellules de remplir leurs fonctions correctement.
- Améliore la digestion grâce à un massage doux des organes de l'appareil digestif (viscères). Cela aura une action à tous les niveaux de la digestion et sur l'assimilation des nutriments.

Respirer en mangeant permettra de mieux mastiquer. Double intérêt pour la digestion et l'assimilation.

2 - Au niveau physique et émotionel :
Abaisse la pression artérielle et aide à retrouver le calme dans les moments de tumulte. L'organisme sur-sollicité deviendra plus apaisé. La respiration calme les émotions et permet de profiter d'un moment de repos en conscience.

3 - Au niveau énergétique :
Permet de retrouver son axe, de s'ancrer dans la réalité du présent, ce qui a une conséquence directe sur tous les autres niveaux de l'être.

4 - Au niveau mental :
Pacifie le mental, clarifie les idées et par conséquent, aide à faire des choix et prendre une décision.


La respiration la plus relaxante est celle du dormeur ou respiration abdominale. Elle s'effectue en inspirant par le ventre doucement sans forcer. Le diaphragme s'abaisse et les poumons se remplissent. Les épaules sont relâchées. A l'expiration, soufflez lentement. Ce petit exercice pratiqué régulièrement aide à ressentir les bienfaits cités plus haut.

La maîtrise du souffle est un art sur lequel les traditions les plus anciennes se sont penchées et s'apprivoise par l'expérience. Les pratiques comme le yoga, le qi qong, le taï chi, ou l'aide d'un(e) thérapeute de médecine non-conventionnelles : naturopathe, sophrologue, relaxologue... pourront vous aider à aller à la rencontre de votre respiration.

Une pratique régulière agit sur l'ensemble des plans qui nous composent, c'est-à-dire : physique, énergétique, émotionnel, mental voire spirituel. Celle-ci favorisera une meilleure concentration, une meilleure gestion des émotions et une prise de recul.

La prise de conscience du souffle est aussi la première étape dans la pratique de la méditation.

Entre bilan de l'année passée et bonnes résolutions
Pour 2016, pour cette année naissante, prenons le temps de prendre conscience de notre respiration et observons ses actions bénéfiques sur notre corps.

Belle année 2016 à Toutes et Tous.

Anne-Christine Van Wambeke
Naturopathe
Cliquer ici pour revenir à la page "Beauté Bien-être"