Dis-moi que tu m'aimes

(Janvier/Février 2016)

Kids Ouest de Paris

Février et sa St Valentin nous martèlent combien aimer et être aimé est essentiel à notre bien-être, à notre vie tout simplement.
Mais aimer ne suffit pas ; encore faut-il le dire ! Et comment savoir si on est aimé sans preuve ?
Que ce soit en couple ou dans nos familles, entre parent et enfants, comment savons-nous qu'on nous aime ? Comment leur disons-nous qu'on les aime ? Comment attendons-nous qu'on nous dise "je t'aime" ?
Gary Chapman, journaliste et conseiller conjugal américain, s'est penché sur cette question des "langages de l'amour". Il en dénombre cinq à reconnaitre et à explorer :
- Le toucher physique
"Je sais que Maman m'aime parce qu'elle m'embrasse et me serre très fort" ou "Papa m'aime parce qu'on joue à la bagarre et qu'on se chatouille"
- Les paroles valorisantes
"Papa m'aime parce qu'il me dit que je suis championne" ou "Maman m'aime parce qu'elle me dit que je suis son soleil"
- Les services rendus
"Maman m'aime parce qu'elle a réparé mon vélo" ou "Papa m'aime parce qu'il m'a aidé à retrouver mes cartes Pokemon"
- Les cadeaux
"Papa m'aime parce qu'il me ramène toujours quelque chose de ses voyages" ou "Maman m'aime parce qu'elle m'achète des bonbons quand on va acheter le pain"
- Les moments de qualités
"Maman m'aime parce qu'elle me lit une histoire le soir" ou "Papa m'aime parce qu'il vient me voir aux matchs le week-end".
Chacun a son langage privilégié lorsqu'il est question de dire ou t'entendre "je t'aime". Posez-vous la question. Demandez à votre enfant (et à votre conjoint(e) !) "comment sais-tu que je t'aime ?".
Un langage, ça s'apprend. Connaître son propre langage et oser l'expliquer à l'autre, être attentif à celui de l'autre et abonder dans ce sens ; autant de clefs pour ne pas "passer à côté" et être sur(e) que ceux qui comptent tant pour nous, recevront nos "je t'aime" en plein cœur !

Isabelle Auzias
Formatrice Communication
en famille et en équipe


Cliquer ici pour revenir à la page "Kids"